« Comme d’habitude, maman ne me croira jamais. Ce matin, j’étais en train de finir mon bol de chocolat et vlouf, je suis tombé dedans. Mon père dit que c’est mon imagination, mais non ! Je suis VRAIMENT tombé dans mon bol : devenu aussi petit qu’un microbe, je me suis retrouvé au fond des tuyaux de canalisation d’une usine de chocolat ! Ça m’arrive tout le temps, ce genre de « péripétie ». Mais hier, j’ai eu l’idée de lire un livre de mon frère, Les Trois Mousquetaires de monsieur Alexandre Dumas… Forcément, je suis tombé dedans : le début de ma plus folle aventure, aux côtés de ces trois gaillards !
- Le rêve de tout aventurier de 10 ans : partager les aventures des Trois Mousquetaires !
- Un héros irrésistible, Victor, entre le Petit Spirou et Calvin, plein de malice. Le meilleur copain avec qui faire les 400 coups !
- Une ode au pouvoir de l’imagination, à la magie de la lecture… et une introduction – adaptée – à l’univers d’Alexandre Dumas !

Mon avis :

Bon, vous n'êtes sûrement pas sans savoir que Benoît est un de mes auteurs chouchou. Il est super sympa, ouvert d'esprit, génial tout simplement ! De plus il a une plume superbe. Quand j'ai su qu'il avait sorti un roman chez Pépix, j'ai sauté sur l'occasion !

Pour la petite histoire, ce roman je l'ai reçu car j'ai gagné au concours de Noël de l'auteur en partenariat avec Sarbacane.
Bon, bon bon. Je vais plus ou moins vous résumer ce que j'ai dit à l'auteur après la fin de ma lecture !

J'ai vraiment apprécié ce roman, d'une part parce qu'il reprend un pilier de la littérature française, Alexandre Dumas et ses Trois mousquetaires ! L'intention de donner envie a des petits de lire cet œuvre quand il seront plus grand, c'est génial. J'ai aussi beaucoup aimé les différentes références culturelles, notamment celles liées au rock. Avec ce premier Pépix, Benoît réalise aussi l'un de mes rêves d'enfant, et encore maintenant d'adolescente : Pouvoir tomber dans un livre et en devenir l’héroïne.

Victor va atterrir sur le chemin de d'Artagnan et de ses compagnons. Il en sait un peu plus qu'eux, comment faire avancer l'histoire sans paraître trop informé ? . Gaffeur, Victor a vraiment été un héros très sympathique et attachant. Leur chemin sera semés d'embûches et de péripéties en péripéties on va redécouvrir cette histoire,

Disseminés tout au long du roman, l'auteur nous donne des conseils pour se faire tuer par ses parents et c'est drôle !
Le langage très parlé rend l’œuvre accessible !


Maintenant que j'ai terminé ce roman, je me rend compte à quel point il m'a fait du bien. De l'humour, un classique, de la légèreté, des sourires, de la fraîcheur et de l'énergie positive ! Voici la sauce Minville parfaite pour un coup de cœur ! Je profite de cet avis pour te remercier encore une fois de la qualité de tes textes et de la personne que tu es !

Le dernier aspect très sympa avec ce bouquin c'est qui est illustré et bien ! L'artiste danois Terkel Risbjerg a réalisé tous les dessins du roman et j'aime beaucoup sa "patte", son style.  Je lis peu de BD, mais je pense que je vais me pencher un peu plus sur ce qu'il a fait.

Pour conclure, Benoît est comme une fleur qui s'épanouit, mais en version littéraire. Il nous a signé un superbe roman pour les plus jeunes. Franchement, je sais que je me répète, mais il vaut vraiment la peine d'être plus lu et connu. Lisez "Je suis sa fille", lisez "Les Géants" (chro' ici). Car ce sont des pépites. Merci Benoît, merci vraiment. Et aussi merci Tibo pour publier d'aussi bons auteurs !


Sur ce nous nous retrouvons demain pour un Top Ten Tuesday ! D'ici là, prenez soin de vous et faites de belles lectures ♥


POUR ALLER PLUS LOIN :
Une interview de l'auteur sur ses deux derniers romans. On parler de Victor à partir de 3:1.